La politique culturelle

La culture à l’université est singulière.

Elle se nourrit des connaissances, des pratiques et du sentiment d'appartenance des membres de sa communauté, construits avec le temps. Elle s'enrichit de ses patrimoines scientifiques et artistiques. Elle témoigne de son indentité : lieu de formation, de recherche, de vie des campus. L'université accueille une population multiculturelle d'étudiants, dont les parcours individuels sont en construction.

La politique culturelle de l'établissement se doit donc d'accompagner cette diversité. Elle apporte des compétences transversales, qui favorisent l'épanouissement personnel et la culture générale. Elle participe à l'éducation artistique et culturelle des étudiants.

Cette politique repose sur l'action du service culturel, un équipement dédié - le Diapason -, sur la participation active des membres de toute la communauté universitaire, et sur une dynamique de réseaux et partenariats. Les rencontres entre artistes et scientifiques (personnels et étudiants) sont des laboratoires d'idées qui permettent le décloisonnement des spécialités. Elles sont sources de productions universitaires originales (théâtre, expositions...) qui contribuent à nourrir les échanges entre sciences et société. Elles favorisent aussi la participation étudiante (ateliers de pratiques).

Ouverte sur la cité, l'action culturelle de l'université de Rennes 1 invite tous les publics à découvrir sa programmation variée (spectacle vivant, cinéma, conférences et débats, expositions...), et incite les étudiants, par l'accompagnement de la dynamique associative et une politique résolue d'accessibilité et de médiation, à s'ouvrir à l'offre culturelle des agglomérations et à s'y impliquer.

La politique culturelle universitaire s’inscrit dans les missions assignées par la loi aux universités (code de l’éducation, article L.123-6). L’université est devenue un lieu de production, de création et de diffusion artistique et culturelle reconnu.
La convention Université, lieu de culture, signée en juillet 2013 par les ministères de l’Enseignement supérieur et de la recherche, de la Culture et de la Communication, et par la CPU renforce cette singularité.

Ronan Lefort, vice-président délégué à la Culture et à la vie étudiante