Instruments Scientifiques

Un millier d’instruments du 19e siècle et de plus de 3000 objets contemporains

Images d'instuments scientifiques
  1. Présentation
  2. Des outils pour la recherche
  3. Matériel de démonstration
  4. L’expérience de mesure de la radioactivité de Pierre Curie
  5. Documents et archives
  6. Origine des fonds

Présentation

Les témoins de l’innovation technologique à travers les siècles

La collection d’instruments scientifiques de l’Université de Rennes 1 renferme environ 5000 objets issus de disciplines variées:
physique, chimie, biologie, électronique, informatique, mathématiques...

Le fonds se partage entre collections anciennes (environ un millier d’instruments de 1840 à 1950) et collections contemporaines (environ quatre mille instruments de 1950 à nos jours).
Il s’agit à la fois de collections d’instruments mais aussi de matériel de démonstration ou encore d’archives.

La collection a plusieurs fonctions :

  • Elle fait l’objet d’une valorisation auprès des scolaires et du grand public (lien pages valorisation)
  • Elle est le support de formation continue des enseignants du 1er et 2ème degré dans le cadre de la Maison pour la Science de Bretagne (lien)
  • Elle est une ressource pour la  recherche que ce soit sur l’histoire universitaire ou en histoire des sciences. Le fonds contemporain (post 1950) est entré dans la base nationale PATSTEC pour laquelle l’université de Rennes 1 est coordinatrice de la région Bretagne > PATSTEC Bretagne

Cette collection est présentée dans une galerie dans le bâtiment de travaux pratiques de physique et d’électronique sur le Campus de Beaulieu (bâtiment 6).

La galerie des instuments scientifiques

 

Des outils pour la recherche

Qu’il s’agisse de mesurer, observer, contrôler ou encore analyser, les instruments sont des outils indispensables à la recherche scientifique.

De fait, les laboratoires de l’université de Rennes 1 ont acquis ou construits toute une série d’équipements nécessaires à leurs activités.
Certains de ces instruments qui ne sont plus utilisés sont conservés au sein de la collection d’instruments scientifiques.

Parmi les instruments remarquables, citons :

  • Le télescope de James Short (1740)
  • Le gyroscope de Léon Foucault qui visualise  la rotation terrestre (1867)
  • Le prototype du premier électroaimant de Pierre Weiss (1898)
  • Le grand Diapason de Koenig
  • Le résonateurs d’Helmotz
  • Le 1er disque dur.
  • Le minitel
Le gyroscope de Foucault - © Morvanio Anselmo

 

Matériel de démonstration

Au milieu du XIXème siècle quand la faculté des sciences de Rennes est créée, l’enseignement des sciences physiques se fait sous forme de démonstration selon les préceptes de l’époque.

Des instruments de démonstration sont acquis pour constituer un cabinet de physique.
Ce type d’enseignement perdurera jusque dans les années 1960.

La collection contient aujourd’hui environ un millier d'objets de démonstration dont une fontaine de Héron, une maquette de la machine à vapeur de Watts, une machine de Whimshurt …

Machine à vapeur de Watts - © Morvanio Anselmo

L’expérience de mesure de la radioactivité de Pierre Curie

A partir des instruments originaux des collections, Bernard Pigelet (restaurateur) et Dominique Bernard (physicien)  ont reconstitué le montage expérimental de mesure de la radioactivité , imaginé et mis au point par Pierre Curie en 1898.

Cette expérience historique qui permet de mesurer précisément la radioactivité d’échantillons est visible  au bâtiment 5 (Musée de Géologie).

Balance à quartz de Pierre CURIE  - © Morvanio Anselmo

Documents et archives

La collection d’instruments scientifiques est associée à une bibliothèque rassemblant des catalogues, documentations, thèses, polycopiés et livres anciens. Reconstituée à partir des bibliothèques des anciens laboratoires de physique et de chimie, ces archives permettent de documenter la collection.

Origine des fonds

Quand la faculté des Sciences de Rennes est créée en 1840, elle comprend une chaire de physique, une de mathématique et une de chimie.

Des collections sont constituées et les collections d’instruments se sont enrichies très rapidement et au fil du temps en particulier, à la fin du XIXe siècle, à l’initiative du professeur de Physique Emile Gripon.

Des collections sont alors achetées avec l’aide de la ville de Rennes pour constituer le premier cabinet de physique ; des objets plus anciens sont sans doute récupérés dans d’autres collections pour servir au besoin de l'enseignement. En parallèle de ses missions d’enseignement, la recherche nécessite l’acquisition ou la production d’instruments scientifiques dont certains restent dans les laboratoires bien après leur période d’utilisation.

Dans les années 1990, bien après que les cours de démonstration aient disparus, des enseignants bénévoles rassemblent ces instruments pour fonder la collection d’instruments scientifiques actuelles.