Botanique

Une serre botanique, 800 planches murales et 300 modèles de plantes démontables de Brendel, ainsi qu'une collection d'herbiers.

Image de la collection de Botanique
  1. Présentation
  2. L'Herbier
  3. La serre collection
  4. Arboretum
  5. Planches et modèles de plantes
  6. Documentation et archives
  7. Origine des fonds

Présentation

Présentation

La collection de botanique de l’université se présente sous des formes variées : une serre, un arboretum, des herbiers, et du matériel d’enseignement.

La collection a plusieurs fonctions

  • elle sert les besoins de la recherche, notamment pour l’équipe de recherche COrInt de l’Institut des sciences chimiques de Rennes et l'Unité Mixte de Recherche Ecobio
  • elle est une ressource pour l'enseignement en biologie mais aussi en pharmacologie
  • elle fait l'objet d'une valorisation auprès des scolaires et du grand public

Cette collection est répartie dans plusieurs bâtiments de campus Beaulieu et le Campus de Villejean. En dehors de la serre visitable lors d’évènementiels, les herbiers ne sont pas présentés au public.
 

L'Herbier

L’ Herbier de l’université de Rennes 1 est  constitué d’une trentaine de fonds environ regroupant plus de 120 000 spécimens de plantes à fleurs, d’algues, de mousses, de champignons….
Tous les groupes végétaux sont ainsi représentés.
  Les collectes effectuées dans le territoire du Massif armoricain y sont bien représentées mais l’herbier contient également des collectes provenant du monde entier.

L’université possède une collection de lichens importantes avec notamment le fonds du Pr. Henry des Abbayes ou celui de Louis Jean-Claude Massé qui contient notamment des collectes précieuses réalisées dans les Terre australes et antarctiques françaises. Les sphaignes sont bien représentés.

 L’herbier de l’université de Rennes 1 est reconnu internationalement sous l’acronyme officiel REN de l’Index Herbariorum. Elle participe au programme de numérisatoin national Recolnat.

herbiers@Morvanio Anselmo

La serre collection

La serre collection située sur le campus Beaulieu présente un ensemble de plantes tempérées, tropicales et subdésertiques.

Les plantes épiphytes comme les orchidées ou les collections de plantes grasses témoignent des différentes adaptations végétales à leur environnement.

La biodiversité mondiale est représentée par un millier de végétaux.

La serre @Morvanio Anselmo

A remettre à jour et faire valider par Agnès

Arboretum

Le campus de Beaulieu est sans doute un des campus universitaire les plus arborés de France !

Les plantations ont progressivement été effectuées depuis l’ouverture du campus en 1965. Plus de 140 espèces y sont recensées et constituent un parcours botanique.
Certains arbres portent encore un panneau d’identification et une cinquantaine d’espèces sont décrites dans un petit guide publié dans les années 2000.

S’il mériterait d’être réactualisé, des arbres ayant pu avec le temps et l’évolution du campus être abattus, ce petit guide permet néanmoins de découvrir la richesse des essences présentes sur le campus :
Ginkgo biloba, Cèdre de l’Atlas, Pommier de Chine, Eucalyptus, Erable sycomore…

Planches et modèles de plantes

Une collection de  800 planches murales et 300 modèles de plantes démontables de manufacture « Brendel », a longtemps été utilisé par les enseignants.

Aujourd’hui ces objets sont conservés au titre du patrimoine historique de l’enseignement.

Planches botaniques

Documentation et archives

Adossée à la collection, il existe une documentation attrayant aux thématiques de la botanique : cartes de végétation anciennes, bibliothèques, archives de chercheurs et enseignants. Il peut s'agir de notes de cours, carnet ou relevés de terrain, correspondances diverses, photographies, de tirés-à-parts (Fonds H. des Abbayes, L. Daniel, E.G. Paris).

Origine des fonds

Les fonds proviennent de diverses origines :

L’histoire des herbiers de l’université de Rennes 1 est mal connue.
A ce jour les planches d’herbier les plus anciennes identifiées remontent au milieu du XVIIIème siècle. Elles ont été par le jeu des classements et reclassements des différents propriétaires été incluses dans des fonds plus récents.

Au milieu du XVIIIème siècle, existait à Rennes un cabinet de curiosité, celui de Christophe-Paul de Robien, dont les éléments confisqués durant la période révolutionnaire formeront les bases des collections du Muséum d'histoire naturelle de Rennes. Ce cabinet de curiosité contenait sans doute des planches d’herbiers mais il nous est impossible de savoir ce qu’elles sont devenues.

Quand la Faculté des Sciences de Rennes est créé en 1840, elle comprend une chaire de zoologie et botanique. Des collections, dont des herbiers sont alors rassemblées pour servir au besoin de l'enseignement ; une partie est récupérée dans les collections du musée, le fonds est complété par des achats ou dons.

Durant le XIXème siècle et jusqu'à l'actuel, du matériel collecté par les enseignants et chercheurs des laboratoires successifs de botanique de l'Université de Rennes 1 viennent s'ajouter aux éléments initiaux.,.

Après la Seconde Guerre mondiale, l'université intègre dans sa collection les éléments provenant du Muséum d'histoire naturelle de Rennes, endommagé lors de la débâcle allemande.

Aujourd’hui les équipes de recherche COrInt (spécialité : les lichens) et l’équipe Mécanismes à l’Origine de la Biodiversité (MOB) (spécialité : les spartines) continuent d’alimenter la collection.

Photo :image planche Jussieu - Commerson